De l'harmonie et des concessions...

21/07/2013 08:54

 

Vivre en harmonie dans un couple c'est avant tout trouvé un équilibre qui fera naître une source à laquelle il sera bon de se ressourcer.

 

En raison de la perception erronnée que nous avons tous de la notion " d'amour " beaucoup imagine que relation harmonieuse rythme avec s'ennuyer. Mais c'est perdre l'essence même de l'harmonie. L'harmonie dans un couple est un équilibre entre deux soi, il ne s'agit donc pas d'universaliser la notion d'harmonie elle-même puisque cet équilibre sera différent d'un couple sur l'autre mais les principes en demeure néanmoins similaires. Alors est-ce que l'amour harmonieux est le symbole d'une vie ennuyeuse ou deux " navets " se dirait " oui ma chérie ", " oui mon amour " sur un ton monocorde ? Bien entendu que cela n'a parfaitement rien à voir !

 

Prenons le parallèle de l'harmonie en musique. Une chanson entrainante ( qui nous donne envie de danser, de sauter, de vivre ) est harmonieuse dès lors que ses accords s'enchainent selon certains principes ( je vous passerais les cours de musicologie ) pour schématiser disons qu'elle sera mélodieuse et agréable à l'oreille mais écouter cette chanson c'est se sentir traversée par des émotions, il ne s'agit pas de ne rien ressentir, une sourire béatement figé sur le visage sans émotions, non au contraire elle donne envie à notre corps de bouger. Une musique disharmonieuse ( si on peut parler de musique en ce cas ) au contraire sera une véritable cacophonie, elle ne nous permettra pas de nous épanouir car elle ne nous procurera qu'une sensation désagréable, tout allant dans n'importe quel sens rendant tout parfaitement déroutant. 

 

Il ne faut pas confondre harmonie et monocorde.

 

La plupart des gens confondent harmonie qui est une sensation agréable qui donne envie d'accomplir, de faire, qui rend joyeux, que je classerais aisément dans les concepts " actifs " car elle varie, elle s'enrichie, elle s'adapte avec le terme " monocorde ", un son qui serait répété à l'infini avec régularité et qui du fait de ne jamais varier finirait par devenir " ennuyeux ". Il ne s'agit plus là d'équilibre comme dans l'harmonie mais d'une chose qui ne varie jamais précurseur de la routine.

 

Pourquoi les gens ont peur de l' harmonie ?

 

La plupart des gens imaginent que sans heurts une relation ne peut être construite et qu'elle n'est pas une véritable relation, que c'est louche que cela cache quelque chose comme de " l'indifference " quelle erreur ! Prenons Gandhi, il tendait à vivre en harmonie avec les autres et voulait que son peuple y parvienne. Est-ce que Gandhi n'aimait pas les gens ? Est-ce que Gandhi était indifférents aux autres ou bien au contraire est-ce qu'il était proche d'eux et ne voyait donc pas l'utilité de perdre inutilement de l'énergie dans des choses " sans intérêts " ? Est-ce que Napoleon qui voulait conquérir le monde par exemple et se fichait bien de l'harmonie avec les autres ne voulait pas simplement dominer, les autres n'étant " rien " à ses yeux que des sujets ?

 

Un couple s'établit ainsi. Vivre en harmonie ce n'est pas " ne pas aimer fort ", " c'est aimer juste ".

 

J'entrevois donc la seconde question. Est- ce que vivre en harmonie implique des efforts constants  ? Puisque l'autre n'est pas moi direz-vous et n'a pas les mêmes désirs, une relation harmonieuse entre nous ne peut exister qu'en faisait des efforts constants pour vivre en équilibre avec l'autre. Une telle relation serait " anti-naturelle" et demanderait une énergie collosale !  C'est un fait il faudrait encore dépenser une " masse d'énergie " importante au maintien de l'équilibre oubliant d'aimer pour équilibrer en permanence les choses.

 

Alors il y a deux choses. Les relations entre flammes jumelles sont par essence harmonieuses dès lors qu'elles ont travaillé sur elles-même parce qu'elles sont nées pour ça et qu'à l'instar du Yin et du Yang une fois qu'elles ont retrouvé leur véritable " soi " débarassé un peu d'égo et avancées, aucune des flammes ne pourraient tendre à changer l'autre ou faire des concessions car c'est de leur " soi " que la relation est, ils s'aiment pour ce qu'ils sont " profondément " eux-même et l'autre. Ils se savent différents mais sans se jalouser, elles s'aiment comme elles sont et aiment vraiment l'autre comme il est car ils se savent d'une grande richesse à deux. Mais rencontrer sa flamme jumelle est rare alors qu'en est-il des autres ?

 

Est-ce que vivre en harmonie c'est vivre en concessions permanentes ? La plupart des gens le pensent mais pas moi. Si vous êtes obligés de faire beaucoup de concessions pour vivre à deux je pense qu'il faut analyser très profondemment les raisons de votre relation. N'auriez-vous pas besoin de l'autre pour combler des manques ? Une relation entre deux personnes " totalement " différentes est très difficile à vivre et existe souvent parce qu'on ne s'aime pas vraiment soi et que l'autre represente ce qu'on ne sera jamais. Même les flammes jumelles pourtant de polarités différentes " ont des points similaires " qui leur permettent de se retrouver.

 

Je sais que je vais faire en faire bondir plus d'une, qu'on va me crier à l'utopie, qu'on va me dire au scandale car aucune relation entre deux êtres ne peux s'établir sans concessions, je ne le pense pas. Des concessions, des frustrations naissent entre les deux des " dettes " et de ces dettes naissent des conflits et du conflits nait la disharmonie. Un la ne sera jamais un sol mais si le la impose au sol de sonner plus haut viendra le jour ou le sol attendra la même chose en retour. Si chacun sonne comme il le souhaite parce qu'il accepte d'etre ce qu'il est et que l'autre l'accepte ainsi nait l'harmonie.

 

En pratique, il aime la mer, vous aimez la montagne. Les vacances arrivent et vous avez besoin de vous ressourcer à la montagne hors lui ce n'est pas le cas. Classiquement, se sera une année sur deux. Ainsi vous aurez cedé mais passé d'affreuses vacances et ralé continuellement et l'année qui suit il aura fait de même. La 1ere année en faisant une concession vous avez créé entre vous une dette ( inconsciente ) s'il ne s'en acquitte pas l'année qui suit vous serez en conflit. Certes dans les débuts vous serez dans un " schema fusionnel " seul être avec l'autre compte mais éloignons nous de ce schéma hormonal qui n'est que transitoire pour imaginer une relation longue.

 

Etre soi c'est ne pas se contraindre et etre en couple c'est accepter ne pas contraindre un autre. Comment alors trouver une solution ? La séparation est-elle une chose insurmontable ? Peut-etre pas finalement...

 

L'harmonie c'est décider sans s'imposer, c'est user de son libre arbitre et laisser le droit à l'autre d'user du même libre arbitre  et tout cela sans se le reprocher ou se juger ainsi toute décision sera prise par " son soi " et non pas parce qu'on DOIT partir ensemble en vacances, parce que les vacances c'est forcément à deux même si on est pas d'accord parce qu'être en couple c'est accepter de faire des concessions.

 

Je n'aime pas le mot concession car de la concession nait la frustration et de la frustration nait la rancoeur et le conflit. Il s'agit de comprendre que nous avons notre libre arbitre et que l'autre l'a tout autant. Si l'autre dit qu'il tient vraiment à partir à la mer il faut respecter son besoin et libre ensuite à nous de savoir si pour nous ressourcer nous avons besoin de la montagne ou de lui. Se sera notre choix peut-être de partir à la mer, mais ce choix n'aura pas été imposé par l'autre, il n'aura pas été imposé par un modele social qui dit que les vacances doivent se prendre à deux non puisqu'il existait une alternative et que le résultat est le fruit de " notre choix " afin d'équilibrer au mieux la volonté de notre "soi" sans se contraindre. De ce fait il n'y aura pas frustration puisque personne ne vous aura imposé quoi que ce soit, vous avez simplement jugé que votre équilibre serait bien plus respecté en étant auprès de lui. Et voila, où je voulais insidieusement vous conduire...

 

L'équilibre dans un couple générant l'harmonie n'est pas un équilibre entre les deux. On prendrait la moitié de l'un et la moitié de l'autre, non. L'équilibre dans un couple générant l'harmonie est un équilibre intérieur avant tout. En se respectant soi-même, en s'écoutant, en laissant l'autre en faire autant alors nait l'harmonie. Rien dans la relation ne sera une contrainte, une frustration, une rancoeur et un conflit.

 

L'amour harmonieux est d'une richesse infinie. Quand on cesse de perdre son temps a attendre des choses de l'autre, quand on n'est plus dans des conflits inutiles et permanents imaginez tout le temps qu'il vous reste pour rire, aimer, partager et faire l'amour... Qui a dit que l'amour harmonieux était ennuyeux ?

***