La systémique des flammes jumelles.

19/01/2014 17:32

 

Le système de flammes jumelles impliquent deux individus interagissant l'un avec l'autre pour créer des variables supplémentaires qui rétroagiront sur le système lui-même et l'alimenteront.

 

Cet article abordera la notion de systémique. Il conviendra alors de considérer sous cet angle les flammes jumelles comme un tout, une globalité soit un système afin de pouvoir par la suite aborder le fonctionnement du système notamment s'agissant de son évolution au sein même de son environnement (l'univers). Il faut comprendre que l'étude de chacun des éléments à savoir chacune des flammes jumelles s'avèrent relativement complexe puisque cela impliquerait de connaître l'intéraction de chacunes des flammes jumelles avec son propre environnement et son fonctionnement interne pour ensuite éventuellement évaluer le rapport entre elles. Ici nous cherchons à comprendre le système global pour en prédire le devenir entre autre.

 

On doit voir au sein d'un système quatre concepts : 

1) L'intéraction qui se traduit par une causalité non-linéaire soit une co-évolution ( qui implique que l'une évolue et fait évoluer l'autre et inversement ) ou une symbiose ( elles mutualisent leurs forces afin de minimiser les inconvénients de chacun de leur sous-système ) mais dans ce cas précis il existe une rétroactivité,  - à ne pas confondre avec la notion de causalité inversée ou l'effet précède la cause. Dans le cadre de la rétroactivité il s'agit d'un retour de l'éffet sur sa propre cause qui peut entrainer soit une amplification des phénomènes, soit une régulation soit une variabilité chaotique ( cycles ). Dans le cadre des flammes jumelles il apparait que cela entraine une sorte d'amplification du phénomène d'évolution.

Ex de l'une des rétroactivités entre FJ : l'intéraction entre FJ génère la constitution d'un système dans lequel l'aspect psychique de l'une des flammes se trouvent accru, cet effet génère des synchronicités qui vont rejaillir sur leur propre cause à savoir l'augmentation de la psyché de l'éveillé et l'éveiller plus encore. Dans ce cas précis il semblerait que l'autre élément du système soit immuable. Néanmoins il faut voir ces deux élements comme les deux parties d'un même système et surtout une double rétroactivité. L'accroissement des phénomènes psychiques chez l'éveillé devant rejaillir lui-même sur sa cause à savoir son intéraction avec son partenaire c'est à dire que plus l'un s'éveille plus il tisse,organise, complexifie et accroit les échanges avec l'autre. Cela se solde donc par une augmentation des intéractions elles-mêmes entre les deux flammes et une augmentation des capacités du système. Néanmoins à ce stade on ne peut être certain que l'éveillé éveille l'autre dont les intéractions avec le système semble "inconsciente".

2) La totalité. Si un système est un ensemble d'élements il ne s'y réduit pas. Le tout est plus que la somme de ses parties. Ainsi on ne peut obtenir le comportement de l'ensemble comme somme de ceux des parties et on doit tenir compte de leurs relations au sein du système ainsi constitué. Ainsi s'agissant du phénomène des flammes jumelles si on considère S1 (l'éveillé) et S2 (le non-éveillé).

 

S1-S2 (diff.) S1+S2

S1-S2 = (S1/S2) > S1+S2 (émergence de comportements supplémentaires non déductibles).

 

Ce qui en clair se traduit par le fait que les flammes jumelles voient émerger des comportements supplémentaires qui ne peuvent exister chez l'un ou l'autre en dehors du système lui-même. Une redéfinition de la vision de l'univers qui l'entoure chez l'éveillé peut être un exemple de ces comportements supplémentaires qui n'existaient pas avant mais nous reviendrons plus avant dans l'étude du système car elle implique surtout un accroissement de la capacité énergétique du système qui une fois organisé peut s'auto-alimenter.

3) L'organisation. L'organisation d'un système dépend bien plus des relations entre les éléments que du nombre d'élements lui-même. Ainsi, si on prend l'organisation du cerveau, elle dépend moins du nombre de neurones que de leur nature et leur relation dans telle ou telle aire. Cela implique qu'il y a peut-être une organisation propre à chaque système de FJ. Cette organisation génère de nouvelles propriétés à chaque niveau supplémentaire.

4) La complexité. Elle dépend du degré d'organisation (qui augmente l'accroissement des intéractions entre les éléments du système), de l'incertitude sur leur relation avec l'environnement et la difficulté à identifier les éléments en jeu. Tout cela réduit la prédictivité du système. 

 

En premier lieu il faut considérer :

- Les éléments constitutifs du système : deux individus, hétérogènes dans ce cas puisqu'il y a une entité féminine et une entité masculine. Il convient de voir que chaque individu constitue un sous-sytème avec un fonctionnement propre et complexe, système ouvert qui peut donc échanger de la chaleur, du travail et de la matière avec son environnement. Il sera là traité sous l'angle de la physique et non de la biologie pour rendre compte surtout des fluides qui constitue l'individu.

- La limite entre le système et son environnement : dans le cas cas FJ la frontière du système est définie par ce qui peut se produire dans l'un ou l'autre des flammes par rapport à l'environnement.

- Le reséau des relations : plus elles sont nombreuses plus le degré d'organisation est élevé ainsi que leur communication ( qu'on peut voir comme le transport d'informations de l'un vers l'autre ). En somme, le pouvoir des FJ s'accroit avec l'augmentation de l'élargissement de leurs intéractions.

- Le stock : l'endroit où se trouve stocké l'information du système. D'après les textes il semble que les informations du système soient majoritairement stockées chez l'éveillé concernant l'énergie dynamique du système mais que l'aspect "matériel", l'essence au sens physique se trouve chez l'autre.

 

En second lieu de comprendre qu'un système de flammes jumelles implique la constitution d'un système fermé ( ils ne peuvent en tant que tout échanger que de la chaleur et du travail avec l'environnement mais pas de matière ) à partir de deux systèmes ouverts.

 

L'entropie est donc le calcul du degré de désordre d'un système fermé. Dans le cas des flammes jumelles le système est fermé mais pas complètement isolé. A l'instar de la peinture rouge et de la peinture bleue qui se mélangeraient il y augmentation du désordre du système. Cette augmentation de l'entropie a pour fondamental principe d'augmenter les probabilités du système de réagir d'une façon ou d'une autre par exemple mais comme l'augmentation de l'entropie du système génère un désordre, il n'en est pas pour autant performant. Il est donc soumis temporairement aux aléas. Les aléas sont donc la façon dont la flamme jumelle éveillé (sous-système) va gérer l'entropie du système dont elle fait partie et qu'elle subit puisque c'est elle qui stocke l'information.

 

Schématisons : la flamme jumelle est d'une nature insouciante, elle doit stocker les informations de l'autre qui est extrêmement prudent. Cela peut générer un comportement chaotique ( qui se produit au moment de ce qui est appelé éveil de kundalini ) car elle peut tantôt être l'une nature, tantôt l'autre. Selon le degré d'informations stockées elle prendra probablement plus ou moins l'un ou l'autre de ses comportements. Cependant, en tant que sous-système ouvert qui tend vers l'ordre (néguentropie) elle va progressivement assimiler les informations et les intégrer jusqu'à atteindre un point d'équilibre qui se caractérisera par une nature raisonnable. Si le sous-système de l'éveillé ne parvient à la mutation de cette phase en une phase de néguentropie à savoir ordonner les nouveaux éléments qui la constitue il peut être perpétuellement soumis à des comportements chaotiques qui entraineront progressivement une désagrégation du sous-système (propos incohérents et désordonnés, mysticisme) et par extansion du système lui-même. A l'inverse si il y parvient le système gagne en performance. Il devient raisonnable et aura donc la capacité de décider de se comporter de l'une ou l'autre façon en fonction de son environnement. Il s'agirait là d'y voir un équilibre entre le Yin et le Yang.

 

Une première approche peut donc consister à comprendre que le phénomène des flammes jumelles tend vers une élévation des capacités des deux individus en cause et qu'il s'agit d'un processus parfaitement naturel. 

 

L'univers est soumis à l'évolution par l'entropie ( l'accroissement de son désordre ) et donc l'augmentation de ses probabilités par le désordre qui l'anime. L'être humain tend naturellement vers l'ordre et la structuration mais comme il est un système ouvert qui interragit avec l'environnement (l'univers) il échange en permanence de la chaleur, du travail et de la matière avec lui. 

 

A l'instar des cellules du corps humain qui peuvent maintenir leur équilibre interne malgré les modifications de leur environnement grâce aux voies de communication sélective, l'individu peut gérer son équilibre interne parce qu'il est en mesure de procéder de la même façon. Si une cellule perd sa capacité de sélection, elle est attaquée par des toxines et meurt et de la même façon si l'individu perd son lien avec l'évolution de l'univers il se désagrège progressivement. Le fait d'appartenir à un système de flammes jumelles génèrent une augmentation de la sélectivité de l'individu et de ses comportements.  

 
Cet accroissement implique non pas la reconstitution de "l'âme" ou énergie au sens où elle a été scindée mais plutôt de sa constitution inévitable.
 
Sous cet angle ce n'est pas le Un qui s'est divisé ou a été divisé et tente de retourner vers le Un pour reconstituer un état originel et nécessairement moins avancé mais plutôt de deux Un originaires qui collaborent jusqu'à former une entité nouvelle et indistincte plus complexe et performante en mesure de pouvoir continuer d'échanger avec l'environnement sans se désagréger.
 
Pour l'image vous pourriez imaginer ce qui se produit quand vous ne mettez pas à jour votre anti-virus. 
 
Ceci est une première approche de la systémique des flammes jumelles que je vous propose ici et si vous y voyez éventuellement le début d'une meilleur compréhension de ce que vous vivez je vous invite à me suivre sur le chemin de votre évolution nécessaire dans les articles moins complexes mais qui tenteront de décrypter les comportements des flammes jumelles.
 

Il n'y a pas moins de magie dans tout ça. L'une des question fondamentale à laquelle répondre est : " pourquoi lui " ? 

Alors rêvons un peu si vous le voulez... 

Et lorsque nous l'aurons découvert il est probable que nos rêves nous mènent plus loin encore en comprenant que ce n'est pas parce qu'un jour nous avons été séparés que tout cela se produit car si vraiment " nul ne pouvait désunir ce que Dieu a unit " nous ne devrions pas être là... 

 

A moins que la vérité se cache dans une autre idée celle  " qu'aucun aléa ne pourra jamais empêcher l'union de ceux que la nature a unit ni l'espace, ni même le temps "...

 

***