Shou et Tefnout : les jumeaux primordiaux

27/10/2013 08:31

 

Le mythe de Shou et Tefnout est celui des jumeaux originels égyptiens et du premier couple divin. Ils ont été engendré de Atoum, le dieu Créateur, souvent comparé au dieu Soleil, Ré, par sa seule semence et sont tout à la fois des jumeaux et des "parèdres". Tefnout est la première divinité féminine à venir au monde, elle symbolise l'humidité et son frère l'air et la lumière et de leur union sont nés deux autres jumeaux symbolisant la terre et le ciel.

 

La mythologie égyptienne est une mythologie particulièrement complexe et ces deux personnages sont tour à tour identifiés à d'autres personnages comme Sekmet et Maat s'agissant de Tefnout et Ankh pour Shou. Ils sont intimement associés au soleil et au "mythe de la lointaine" et à "l'oeil de ré" où Tefnout s'étend enfouit dans le désert ( pour s'adonner à sa férocité selon certains ou pour d'autres, laisser libre court à sa liberté, elle aura plusieurs enfants seules dans le désert ) est ramenée ensuite par Shou ( son jumeau ) et Thot ( Dieu de la connaissance ) dans le droit chemin.

 

Ils sont toujours représentés dos à dos portant le soleil puisqu'ils président à son éveil chaque matin et que Tefnout est très clairement identifiée à l'oeil du soleil.

 

 

Outre un peu d'histoire, ces deux personnages me permettent d'aborder un plan très particulier des couples de flammes jumelles qui devrait j'imagine préoccuper la plupart de celles ou ceux ayant vécu une telle expérience. Comment se situer très exactement par rapport à l'autre ?

 

Quand on remonte très loin la plupart des traditions acestrales abordent ce phénomène de l'ordre de la "fratrie" ce qui est très clair dans le mythe de Shou et Tefnout et d'autres cosmogonies encore. Vous trouverez très fréquemment abordé d'une façon plus contemporaine la notion " d'oeuf d'énergie" mais deux entités sortient d'un même oeuf ( énergie ou pas ) sont bel et bien des frères et soeurs selon notre vision contemporaine des choses.

 

Il apparait donc clairement que les très anciennes civilisations parlaient " de jumeaux - frères et soeurs " mais que les traditions plus modernes notamment les croyances indo-européennes ont eu du mal à s'adapter à cette pratique consistant à se reproduire avec son propre frère. Imaginez qu'Eve ne fut pas issue d'une côte d'Adam mais bel et bien sa soeur jumelle... Nous aurions changé la face du monde n'est-ce pas ?! Ce qui n'aurait sans doute pas été plus mal !

 

Voilà pourquoi la plupart parlent d'âmes jumelles postulant que l'autre est la moitié de notre âme et que nous sommes deux entités qui n'en formont en réalité qu'une... C'était sans aucun doute plus romantique... Néanmoins où se cache réellement la vérité ? Venons-nous de croiser notre frère ( soeur ) ou notre moitié perdue ? Bien aisé celui qui serait le dire pas même moi. Il vous faudra donc faire avec votre sensibilité personnelle.

 

Vous savez que vous l'aimez plus que tout au monde mais que ce sentiment est très différent des autres. S'il n'est rien d'autre qu'une partie de vous-même ne serait-ce pas pur orgueil ? L'être humain est-il à ce point égocentrique qu'il ne puisse réellement aimer que lui-même ?

S'il s'agit d'une même énergie qui palpitait dans le même "ventre", qui a jaillit de la même source, qui est venu à la "roue de la vie" avec le même faisceau de probabilité, la même carte-vibratoire ou que sais-je encore alors le principe est différent. Seulement il faudra admettre que dans un certain sens celui que vous aimez, cet autre qui occupe toutes vos pensées au point d'être devenu un prolongement de vous-même est en quelque sorte votre frère ou votre soeur. Difficile ? Sans doute pas tant que ça...

 

Mais selon-vous qu'est-ce qui vous pousserait à parcourir le plus terrible et le plus long de tous les chemins ? Récupérer le petit bout de chaussures qu'on vous a volé ou les yeux de votre frère ?

 

 ***