Tout ce qu'on dit à tort et jamais à raison sur l'amour. ( Partie 1 )

14/07/2013 15:19

 

Quand nous commençons une relation amoureuse avec quelqu'un nous sommes tous soumis à la fois à nos propres expériences, notre histoire personnelle, celle de ceux qui nous entoure et les concepts vendus par la société dans laquelle nous évoluons. 

 

Nous aborderons ici principalement les ancrages imposés par la société et qui influencent directement notre relation. S'agissant de notre histoire personnelle nous y reviendrons plus tard.

 

Principe 1 : nous sommes des animaux et nous nous comportons comme des animaux.

Ce qui pouvait être parfaitement juste à un moment donné de notre évolution n'est plus le cas à présent. Ainsi entendrez-vous : " c'est dans la nature humaine, l'homme n'est pas fidèle à cause de son instinct de reproduction, seule la femme est fidèle... " Cela créé déjà un premier aspect négatif à une relation naissante. Nous sommes désormais des êtres spirituellement évolués et nos instincts se sont modifiés ainsi que nos perceptions des choses. Certes le pôle masculin grandit dans cette idée qu'il doit papillonner partout, qu'il est normal de vouloir séduire des tas de partenaires alors qu'à l'inverse la femme doit être " sentimentale ". C'est déjà ce genre de concept qui créé des conflits à la fois chez l'homme qui du coup se sentant très loin de ça à l'impression " de ne pas être un vrai homme " et s'impose des choses qu'il ne ressent pas être profondément lui et commence déjà à se construire une perception erronnée de lui-même et chez la femme qui de la même façon " ne se ressent pas " et s'impose un comportement qui n'est pas " elle ".

Alors oui, non ?

Vous trouverez toujours des scientifiques pour affirmer que leurs tests prouvent la véracité de tout ça mais en l'état de notre évolution être capable de faire la différence entre les ancrages de la société et un réel instinct primaire me parait bien difficile. Certes les femmes et les hommes sont deux polarités différentes en matière de sensibilité et de perception des choses mais en matière d'amour ils sont désormais tous les deux parfaitement capables d'aimer profondément et longtemps une seule personne.

Seulement outre les conflits générés en chacun de nous par ce genre de discours, dans la relation amoureuse c'est un véritable ouragan. D'emblée la femme ne fait pas confiance à l'homme même inconsciemment ( pour peu qu'en plus son expérience personnelle ait alimenté ce mythe ) et l'homme ne se fait  plus confiance à lui-même. Il part défaitiste. Comment alors s'aimer vraiment ?

Nous sommes des êtres évolués, nous sommes capable d'amour et d'amour véritable celui qui ne s'éteint pas si facilement que ça. Il faut commencer par nous faire confiance et faire confiance à l'autre, là est la base de la relation. Si vous vous sentez capable de l'aimer jusqu'à la fin de vos jours pourquoi pas lui ? Parce que c'est un homme ? Mais vous êtes tous les deux pourvus d'un esprit et cet esprit fait vibrer votre coeur de la même façon. A moins d'entretenir une relation amoureuse avec un phacochère, vous venez de rencontrer un autre être humain... comme vous.

 

Principe 2 : mon préféré l'amour ne dure que 3 ans ( ce qui va avec le fait que le désir s'altère ) !

Et oui la passion ne dure que 3 ans, chimiquement la flamme cesse de bruler au bout de 3 ans et c'est vrai mais qu'est-ce ? Est-ce l'amour vrai qui ne dure que 3 ans ? Avez-vous cessé d'aimer vos parents à 3 ans ou votre enfant lorsqu'il a eu 3 ans ? Non bien entendu et pourtant il s'agit bien d'amour.

Etudions un peu ce concept. Beaucoup de gens confondent passion et amour. Vous rencontrez quelqu'un pour lequel vous allez déclenché une véritable passion, il est trop beau, il est brillant, il est parfait et vous le désirez matin-midi et soir ( ou plus ) ce qui va déclencher chez vous un véritable déferlement hormonal. Cette chère PEA de la famille des amphétamines et qui vous fera litteralement vivre sur un nuage comme une droguée. Malheureusement avec le temps plus ou moins vite on s'habitue à cette hormone. C'est pour cela que beaucoup de couple ne passe pas ce cap.

Quand l'amour dans le couple ne s'est pas installé durablement et que tout n'a été établit que sur cette " déferlante " sans autre volonté profonde de partager c'est effectivement ce qui arrive. Certains vont sombrer dans l'échangisme ( et pourquoi pas ! ) dans le but de retrouver " cette sensation " mais ils confondent alors s'aimer et ressentir toutes ces sensations ( hélas pour d'autres ). Pour beaucoup il s'agit alors d'un véritable défi ou d'une crainte dès le début de la relation.

Quand cette déferlante cesse alors on pense qu'on aime plus et on cherche un autre moyen de le ressentir, en changeant de partenaire par exemple. Vous n'aimez plus l'autre ou vous ne ressentez plus la même chose ? Ce sont deux concepts différents.

 

Plus que dans n'importe quel autre domaine en amour il faut cultiver son enfant intérieur pourquoi ?

 

Imaginez la sensation de plaisir que vous avez du ressentir la première fois que vous avez mangé du chocolat ( ou autre chose que vous adorez ) ! Vous avez été surpris, vous vous êtes sentit pousser des ailes, vous avez découvert un nouveau gôut, une nouvelle sensation, c'était magique ! Et des années plus tard quel est votre rapport au chocolat ? Vous avez cessé de l'aimer ? Vous le détestez ? Ou alors vous l'aimez toujours mais différemment ? Certes quand vous mangez un morceau de chocolat ce n'est plus une surprise mais vous aimez toujours son gôut, vous l'adorez toujours autant et vous ne pouvez plus vraiment vous en passer non ? Il en est ainsi de l'amour véritable. Votre rencontre avec le chocolat était une véritable histoire d'amour qui était faite pour durer.

 

Deux points importants : en premier lieu quand on commence la relation avec cette sorte de date au dessus de la tête comme une épée de Damoclès, on a toutes les chances d'en vivre inténsément les conséquences alors que pour certains cela passe parfaitement comme une lettre à la poste. Leur relation est établie d'emblée sur un echange, un partage, un désir certes mais eut égard au lien profond qui les lient il y a belle lurettes que leur relation n'est pas établie sur cette " vague déferlante " mais un sentiment bien plus profond et bien plus considérable. En second lieu, dans le cas des flammes jumelles spécifiquement qui vivent des relations basées sur des séparations qui sans compensation physique génère un amour particulier il est plus facile de comprendre qu'il n'y a pas vraiment de notion d'hormones dans ce type d'amour. 

 

Principe 3 : la jalousie est une preuve d'amour

La jalousie est une preuve de possession et un problème avec notre ego en aucun cas il ne s'agit là d'une manifestation d'amour. Etre jaloux c'est nier à l'autre le droit d'être peut-on alors dire qu'on l'aime ? Je ne pense pas. L'autre n'est pas une chose que l'on posséde c'est un être qui a un chemin qui peut parfois être différent du nôtre et qui a besoin de ses propres relations en dehors de vous il faut le comprendre. Votre ego a besoin seul de cette manifestation : " si il est jaloux c'est alors que je suis sa chose. " Vous devenez un objet de désir, vous êtes nié, est-ce que votre moi profond a envie d'être nié non !? Votre ego seul tire satisfaction de cette situation qui lui donne l'illusion d'être " important ". Vous êtes important, votre ego ne l'est pas. Est-ce qu'un diamant qui n'appartient à personne perd de sa valeur ou a de la valeur parce qu'il est un diamant ? ( vous avez saisi le concept ).

 

Principe 4 : sans passion la fête est moins folle.

La plupart d'entre nous cherchons la passion. Ce que nous aimons dans la relation amoureuse c'est la déraison qui va nous habiter, qui va nous faire faire n'importe quoi. Là encore est confondu passion au sens possession avec les manifestations extérieures de l'amour. Vous pouvez parfaitement grimper sur un echaffaudage pour hurler votre amour a quelqu'un dès lors que vous le faites en respectant son droit d'être. Si vous le faites alors que vous le savez engagé dans une autre relation le mettant dans une situation délicate l'aimez vous vraiment ou est-ce que ce côté " déraisonnable " ne permet pas à votre ego de se surestimer et d'avoir l'impression d'exister ? Si vous le faites après 40 ans de vie commune c'est simplement un joli acte d'amour ( gaffe à vous quand même ) ! L'amour est une chose bouleversante faite d'actes d'amour, il ne s'agit pas de s'unir avec notre meilleur ami avec lequel nous avons tant de points communs mais pour lequel nous n'éprouvons que de l'amitié ( sentiment très important mais différent ) qui ne génère aucun désir, vivant dans une harmonie comme deux colocataires. L'amour c'est éprouver pour l'autre des émotions uniques, c'est vouloir partager, c'est aimer sa présence, c'est ressentir le manque de lui mais le vivre dans le respect de ce qu'il est et de ce que nous sommes. En aucun cas l'amour vrai est un sentiment fade bien au contraire ! Les passions destructrices ne sont bonnes qu'à alimenter notre égo et les faits divers. Elles sont faites pour s'éteindre très vite laissant un goût amer  de " non-amour " derrière elle une fois comprit soit la réalité de l'amour soit qu'il n'en reste rien.

 

L'amour ce n'est pas partager le bonheur à part l'égal c'est tout à la fois l'alimenter et s'en nourrir sans jamais avoir à le partager. 

 

Seuls quelques ancrages ont été abordés ici mais nous y reviendrons.